Color Of The Book

19 août 2017

Travel #1 - Dublin

Voilà un an maintenant que je suis partie à Dublin avec une amie et cela restera dans mon cœur un très beau city trip.
J'avais depuis un petit moment envie de partir là-bas. L'imagerie Irlandaise me faisait rêver et lorsqu'on décida de se faire un petit voyage sur un coup de tête s'est tout naturellement que Dublin devint une évidence.

4

Histoire :

Dublin est la capitale de la République d'Irlande.
Le nom Dublin proviendrait du Gaélique Dubh Linn (étang noir).
Lorsque vous visiterez Dublin sachez que les visites guidées et audio-guide vous permettront d'en apprendre beaucoup sur l'histoire même de la ville.

Dublin à clairement une influence viking dont on peut voir une impressionnante collection d'objets au National Museum of Ireland - Archaeology.

Mais cette ville est également un berceau de culture avec ses célèbres écrivains comme James Joyce dont on peut voir la statue mais également Samuel Beckett ou Oscar Wilde.

Sachez également que le très célèbre livre de Kells est conservé dans la Tirnity College.

Mais le charme de Dublin est sans aucun doute ses pubs et le merveilleux quartier de Temple Bar offre un choix incomparable ainsi qu'une ambiance inégalée dans les autres pays que j'ai eu l'occasion de faire.

Que faire :

Bien que Dublin soit plutôt petite (ce qui est très pratique car on peut tout faire à pied), il Ya cependant énormément de choses à y voir.

La première visite que nous avons effectuée est la Old Librairy de Trinity College un incontournable pour les amoureux des livres. Je dois d'ailleurs avoué que dès que j'ai vu la bibliothèque mon cœur s'est mis à battre. Cela devait être assez proche du moment où Belle découvre la bibliothèque de la Bête.
Vous pourrez y voir comme dit plus haut le célèbre Livre de Kells, une impressionnante collection de livres anciens.
Bien que les livres ne puissent être manipulés l'atmosphère ressentie vaut tous les détours.
Notez que vous pourrez apercevoir la harpe symbole de l'Irlande.

5

Continuons avec les livres et partons à la Bibliothèque Chester Beatty, magnifique endroit où l'on pourrait passer des heures. Avec une collection impressionnante et mondiale elle permet de bien mieux connaître l'histoire du livre. Elle rassemble en effet, la collection d'ouvrages de Sir Alfred Chester Beatty.
En allant là-bas vous plongerez dans de magnifiques Enluminures, parchemins, estampes,....
http://www.cbl.ie/

Temple Bar : c'est LE quartier pour aller boire un verre, traîner, de jour mais surtout de nuit l'ambiance y est incroyable. Dans la plupart des pubs vous pourrez vous délectez des sons de la musique Irlandaise alors que vous mangez ou sirrotez une Guiness. Avant de partir essayez d'écouter deux, trois chansons histoire de connaître le refrain et de pouvoir chanter avec les dublinois. 

 

6

 

Le Château de Dublin est à faire, surtout si vous êtes comme moi et que vous adorez les châteaux. De plus, à l'époque je n'avais pas encore réaliser un de mes rêves qui était de partir en Ecosse (chose faite depuis ce mois de juillet 2017 et mon coeur ne s'en remet pas encore - je vous en ferais un article). L'intérieur en revanche ne m'a ni impressionné et si je devais le revisiter je ne le ferais pas (mais ce sont les goûts et les couleurs de chacun). 

 

7

 

Que serait une ville sans un magnifique parc à visiter, histoire de se reposer un peu sur un banc ou profiter de l'énergie de la ville ? Pour cela j'ai adoré St. Stephen Green, d'ailleurs si vous allez y faire un tour sachez que la rue commerçante de Grafton Street n'est pas loin.

Vous ne pourrez pas non plus éviter un autre monument connu à Dublin, la cathédrale Saint-Patrick. Très touristique en juillet-août et donc peu agréable elle n'en reste pas moins incontournable et le petit jardin l'entourant est très agréable.

Pour ce qui est des musées et surtout si vous aimez la culture Vikings, vous ne pourrez partir sans visiter le National Museum of Ireland. Sa collection d'objets est incroyable et peu importe l'époque vous serez éblouis. 

Où manger / sortir ?

Manger à la National Library of Ireland ou à Temple Bar.
Pour ce qui est d'aller boire un verre ou de sortir le soir, Temple Bar sans hésiter !

2

Shopping : Grafton Street est la principale rue commerçante et le St Stephen's Green Shopping vaut le détour pour son architecture.

1

Livres, films, musique : 

Films : Albert Nobbs, Bloody Sunday, PS I Love You,...

Musique : U2, Hoozier, les Dubliners, the Rumjacks, Celtic Woman, Flogging Molly, Damien Rice,...

 

Si vous avez envie d'en savoir plus sur l'Irlande cette Bloggeuse/Booktubeuse en est passionnée et en parle beaucoup mieux que moi: Bazar de la Littérature.

 

3

Prochaine article travel, Barcelone.

 

Posté par Colorofthebook à 13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


17 août 2017

La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald

couv64903183

Katarina Bivald
512 pages
Editions 84
J'ai lu

Résumé :

Tout commence par un échange de lettres sur la littérature et la vie entre deux femmes que tout oppose : Sara Lindqvist, jeune Suédoise de vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, et Amy Harris, vieille dame cultivée de Broken Wheel, dans l'Iowa. Lorsque Sara perd son travail de libraire, son amie l'invite à venir passer des vacances chez elle. A son arrivée, une malheureuse surprise l'attend : Amy est décédée. Seule et déboussolée, Sara choisit pourtant de poursuivre son séjour à Broken Wheel et de redonner un souffle à cette communauté attachante et un brin loufoque... grâce aux livres, bien sûr.

Mon Avis :

C'est la lecture qui convient à toutes les périodes de l'année, été comme hiver, sans prises de tête ! Je dois actuellement être dans une période sans prise de tête car toutes mes lectures s'orientent dans ce sens.
J'ai beaucoup vu ce livre en libraire et la quatrième ainsi que la couverture (chat, livres, chat) m'a bien donné envie.
A la lecture de ce livre ce qu'il m'a tapé dans l'oeil ce sont les nombreuses références à d'autres oeuvres. En un sens c'est un peu involontairement ce que l'on recherche quand on lit un livre sur des femmes passionnées de livres... Ce qui donne envie instinctivement de prendre un petit carnet de note afin de ne rien oublié (chose que je n'ai pas faite étant souvent absorbée par mes lectures).
Au final ce livre brosse énormément de sujets, les livres bien sûr, mais aussi les échanges entre une jeune femme et une femme plus âgée, la mort, le vide mais également et ça j'adore, la vie dans une petite ville, la différence de culture. Au final on se laisse vite entraîner par l'histoire.
Pour autant, ce livre ne m'a pas donné non plus scotché au point que je le mette en coup de coeur ou qu'il me laisse un souvenir impérissable.

Posté par Colorofthebook à 09:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 août 2017

La Petite Boulangerie du Bout du Monde de Jenny Colgan

petite-boulangerie-bout-monde-jenny-colgan-L-xXSeNb

 

Jenny Colgan
512 pages
Pocket

Résumé :

Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d'une île des Cornouailles. Quoi de mieux qu'un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir à zéro ?
Seule dans une boutique laissée à l'abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues – avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands – en petits bonheurs partagés, ce qui n'était qu'un break semble annoncer le début d'une nouvelle vie...

Mon Avis :

Une lecture agréable, une héroïne attachante et un petit coin perdu bordé par la mer qui m'a follement donné envie de commencer ce livre.
Alors ce n'est pas le meilleur livre que j'ai lu, il est léger, gentil. La lecture typique des vacances sans prises de tête. Ce sont à mon avis ses raisons qui ont fait que j'ai dévoré ce livre.
Bien écrit, fluide, on se laisse porter dans l'histoire de Polly qui avait tout pour réussir et qui du jour au lendemain à la suite de plusieurs effondrements dans sa vie (son travail, son couple) décide de quitter Plymouth pour partir s'installer dans un village perdu au milieu de nulle part qui est même parfois impraticable.
Par moment on voit les évènements arriver comme le nez au milieu du visage (même si par moment l'autrice m'a surpris par ses choix), mais si vous voulez une lecture relax, avec une pointe d'humour et du cosy à souhait alors foncez !

Posté par Colorofthebook à 14:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juillet 2017

TAG PKJ Du lecteur en vacances

Voici encore un autre TAG trouvé sur le site PKJ il vous mettre dans l'ambiance des vacances qui je l'espère vous seront excellentes !

Peut-être êtes-vous en vacances ou le serez-vous bientôt ? Si tel est le cas, voici un test/tag qui devrait vous concerner! Le principe: 13 questions sur les vacances et la lecture.

N'hésitez pas à partager vos réponses avec nous!

tag vacances

1) En vacances, lisez-vous des livres traditionnels ou sur liseuse ? Livres traditionnels je n'ai pas -encore- de liseuse.

2) En vacances, lisez-vous plus ou moins qu'à l'habitude ? Cela dépend des activités sur place, en général moins.

3) Préparez-vous une pile à lire spéciale vacances ou vous laissez-vous guider par vos envies ? J'ai une pile à lire car j'aime beaucoup lire des livres qui se déroulent dans l'endroit de mes vacances.

4) Avez-vous un genre préféré de lectures pour les vacances ? pas spécialement.

5) Achetez-vous plus ou moins de livres en vacances qu'à l'habitude ? Plus, si je vais en France les livres sont moins chers donc j'en profite et si je vais dans un pays anglo-saxon j'en profite pour acheter des éditions dans la langue anglaise.

6) Réalisez-vous des défis livresques pendant vos vacances (le défi PKJ )? Non, mes vacances sont propices à lire des lectures que j'aurais vraiment choisies ou bien des livres qui dorment dans ma pal depuis longtemps.

7) Quel est le livre que vous avez le plus envie de lire pendant vos vacances ? Continuer la saga Outlander.

51YlHBqRL+L

8) Quels sont 3 autres livres que vous aimeriez lire pendant vos vacances ? Vu que je pars en Ecosse (un rêve devenu réalité !), j'aimerais lire des livres se déroulant en Ecosse comme, les chevaliers des Highlands de Melissa McCarty, les mâitres d'Ecosse tome 1 de Robyn Young et un bûcher sous la neige de Susan Fletcher.

Les-chevaliers-des-Highlands81qh5+v1SQL51XPgkvJMHL

 

9) Avez-vous l'intention de lire un Pocket Jeunesse pendant vos vacances ? Peut-être chroniques du monde émergés de Licia Troisi, ou une flamme dans la nuit de Sabaa Tahir.

51manKeyraLfgfgf

 

10) Avez-vous un bon souvenir de lecture en vacances ? Oui, j'y ai lu un de mes livres préférés. C'était il y a six ans à l'endroit où j'allais toujours avec mes parents (et où j'essaye d'encore aller souvent). J'ai découvert Jane Eyre et ce livre a été une révélation pour moi, trop de parfaititude (si si !) dans un seul livre.

jane_e10

11) Pouvez-vous conseiller 3 lectures idéales pour les vacances ? Je conseillerais des livres que j'ai moi-même lu en vacances, Avant toi de Jojo Moyes, pas un coup de coeur, mais une agréable lecture. J'aime beaucoup également Laurent Gounelle simple, efficace, écriture et lecture fluide, ses romans font réfléchir tout en s'enivrant de l'instant présent. Enfin, je trouve la poésie des Haruki Murakami propice aux vacances.

208_347295livres-laurent-gounelle-pocket-kero1218880-gf

 

12) Avec quel personnage de roman aimeriez-vous partir en vacances ?
Etant donné ma destination j'aimerais beaucoup partir avec Claire Fraser afin qu'elle me fasse découvrir des recoins et des moments de l'histoire incconus.

3eec9d5ca0fec46f74556d3aee7e0af1

13) Quel lieu de roman (réel ou imaginaire) aimeriez-vous visiter ?
Réel, l'Ecosse ! Imaginaire : Poudlard.

fairy-pools-skye

Posté par Colorofthebook à 11:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 juin 2017

Le poids des secrets Tome 1 - Tsubaki d'Aki Shimazaki (recyclage)

41VG5TEmi2L

 Aki Shimazaki
114 pages

Résumé :

Dans une lettre laissée à sa fille après sa mort, Yukiko, une survivante de la bombe atomique, évoque les épisodes de son enfance et de son adolescence auprès de ses parents, d'abord à Tokyo puis à Nagasaki. Elle reconstitue le puzzle d'une vie familiale marquée par les mensonges d'un père qui l'ont poussée à commettre un meurtre.
Obéissant à une mécanique implacable qui mêle vie et Histoire, ce court premier roman marie le lourd parfum des camélias (tsubaki) à celui du cyanure. Sans céder au cynisme et avec un soupçon de bouddhisme, il rappelle douloureusement que nul n'échappe à son destin.

Mon avis :

Voilà un livre que je me doutais apprécié. Il est vrai que les livres se déroulant au Japon sont une valeur sure pour moi. J’ai une grande fascination pour ce pays et sa culture et lorsque je ne sais vers quoi me tourner instantanément les auteurs japonais ou actions se déroulant au Japon devient logique. Il en est de même pour l'Ecosse, l'Irlande et l'Angleterre d'ailleurs...
Ici l'autrice est du Québec mais son livre respire la culture nippone comme jamais je n'en ai lu auparavant. L'écriture est délicate, relaxante, on se fait vite embarquer dans cette histoire pleine de charme.

Alors le livre est court, il se lit d'une traite et on peut lui reprocher de ne pas aller au fond des choses mais c'est cela aussi qui m'a plu dans cette lecture, on survole un moment de vie. Une histoire qui n'appartient qu'à l'auteur et que ce dernier nous partage. On ne sait pas tout mais on est confronté à ce que l'on aurait préféré ne pas savoir.

On vit telle la fille de Yukiko une bribe de souvenir d'une survivante de Nagasaki, on ne voit qu'à travers sa lette ce qu'elle a bien voulu nous lire. Evidemment en plus de cette douceur et poésie se mêle l'horreur et l'histoire, le contexte, la guerre, la violence de ces bombes mais aussi pourquoi ? Y-a-t-il réellement une réponse à un tel acte ?

C'est sans nul doute un coup de cœur pour ce livre mais également pour son auteur.

 

Recyclage de l'article publié le 19/12/2016 sur Bookfairy

113338337

Posté par Colorofthebook à 14:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 juin 2017

Marché Médiéval Juin 2017 - Book Haul

Ce dimanche j'ai été au marché médiéval, cela faisait un petit moment que je n'avais plus été et allez savoir pourquoi cette année j'en mourrais d'envie. Le moins qu'on puisse dire c'est que je n'ai pas été déçue. Il y avait une très bonne ambiance, malgré le monde les gens étaient sympathiques.
Alors bien sûr il y a énormément de choses à acheter sur le thème médiéval mais également "féérie" mais ce sont dans les livres que j'ai trouvé mon bonheur.
Car une échoppe vendait vraiment des livres sympas : j'y ai acheté La ville des Mystères de Julien Hirt ainsi que Fissures de Jess Kaan -dédicacé- vraiment de super achats.

J'ai également trouvé les petits couvre livre et carnet en cuir que je n'achète qu'au marché de Noel habituellement. J'ai été très heureuse que l'échoppe soit là car je voulais absolument un de leur carnet pour partir en Ecosse.

En allant me chercher une bonne bière au miel - tout en rappelant que l'abus d'alccol est dangereux pour la sante n'est-ce pas - voilà que je tombe sur une échoppe de figurines de fées, elfes, dragons, etc... et devant non mis en évidence ce magnifique livre Fées et Déesses d'Aurélie Brunel. Il est vraiment sublime.
Je me demande d'ailleurs si je ne ferais pas un article sur les "beaux" livres que je possède.
Bref, une super journée avec juste ce qu'il fallait de chaleur.

Sur ce, belles lectures à vous !

1

Posté par Colorofthebook à 10:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Comme un conte de Graham Joyce

51Gw8oaMryL

Graham Joyce
480 pages
Folio SF
978-2070468775

Résumé :

Tara Martin a mystérieusement disparu il y a vingt ans. Son frère, ses parents, son petit ami, tous la croient morte. Pourtant, lorsqu'elle réapparaît ce jour de Noël, elle semble n'avoir pas changé. Peut-être son regard s'est-il alourdi d'une ou deux rides, mais tout indique qu'elle est restée la jeune fille d'à peine seize ans qui s'était évanouie dans la nature. Et c'est peu de dire que sa famille doute des explications qu'elle fournit pour justifier sa longue absence. Quel drame cache réellement son étrange disparition ? Quel événement atroce occulte-t-elle par une amnésie de vingt ans ? A moins que sa singulière version des faits ne soit vraie, malgré ses allures de conte de fées ? Comme un conte offre une galerie de personnages émouvants et explore de façon brillante les diverses interprétations des mythes féeriques. Le roman a reçu le British Fantasy Award 2013 et le prix Imaginales 2015.

Mon avis :

 Je ne savais pas trop quoi m'attendre avec ce livre. Je l'avais vu sur le présentoir à la Fnac et la quatrième de couverture me donna directement envie de le lire. Maintenant que je l'ai fini je dois admettre que je ne sais toujours pas quoi en penser.
Tout d'abord, l'écriture est agréable et facile à lire. De plus on rentre assez vite dans l'histoire. Cette histoire qui raconte l'histoire de Tara Martin. Cette dernière a disparu il y a 20 ans et reviens le jour de Noel comme une fleur, décontenançant ses parents et son frère.
Le roman s'entremêle de différents points de vue. D'abord il y a le frère qui a du faire sa vie avec cette disparition, puis il y a l'ancien copain de Tara, Richie d'abord suspecté d'être responsable de la disparition de Tara, Tara elle-même qui raconte son histoire et enfin le psy qui suit Tara et qui nous fait parvenir ses pensées à propos de la jeune fille. Il y a également le fils du frère de Tara mais je dois dire que j'ai beaucoup moins aimé cette partie.
Tous les personnages sont intéressants, Richie est particulièrement touchant, pour ma part, je n'ai pu m'empêcher de m'attacher à ce personnage et de connaître un peu plus de son histoire. 
Etonnamment le personnage qui m’a le moins intéressé est Tara, il y a quelque chose qui me dérangeait. Je n'arrivais pas du tout à l'apprécié, je l'ai trouvé effacé ce qui est de prime abord étrange pour un personnage principal mais à la fin de ma lecture je me suis demandé si cela n'était pas délibérément voulu.
Bien qu'il y ait des moments étranges, ne vous attendez pas à plonger dans le contes. D'ailleurs le récit de Tara et le personnage du psy permettent de ne jamais tomber réellement dans le réel ou dans l'imaginaire. Un doute persiste toujours.

Je pense que c'est un livre dans lequel il ne faut pas trop d'attentes, simplement se laisser emporter par l'histoire de Tara sans imaginer un monde féériques au risque d'avoir quelques déceptions.

Posté par Colorofthebook à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juin 2017

TAG PKJ Préférez-vous ...

bibliotheque-belle-bete-4

Hello, voici un autre TAG PKJ que je vous laisse le soin de découvrir.

 

Inspiré par le tag populaire sur la blogosphère Would You Rather, nous vous proposons un nouveau test/tag en 20 questions! Le principe est simple, il vous suffit de choisir!

Préférez-vous...?

1) Finir une série OU en commencer une nouvelle : En commencer une nouvelle. J'ai une facheuse tendance à ne pas finir une série.

2) Les fins tristes OU les happy ends : Les Happy Ends dans la plupart des cas, surtout quand ils découlent d'une histoire vraie.

3) Découvrir un nouvel auteur OU lire le dernier livre d'un de vos auteurs préférés : Découvrir un nouvel auteur. Même si je suis assez fidèle aux auteurs que j'apprécie.

4) Les gros livres OU les petits livres : Aucune importance tant que l'histoire me plaît.

5) Les livres populaires OU les livres inconnus : C'est un peu la même réponse que la question 4. Je me fie surtout à la quatrième de couverture et à mon intuition.

6) Les grands formats OU les poches : Je préfère les grands formats pour la beauté de l'objet et de la bibliothèque. Mais je préfère emporter un poche. D'ailleurs j'en ai toujours un dans mon sac.

7) Les couvertures rigides OU les couvertures souples : Même si je n'en possède pas énormément, je préfère les couvertures rigides qui sont bien plus solides.

8) Un livre qui vous fait rire OU un livre qui vous fait pleurer : Un chat des rues nommé Bob m'a fait ressentir les deux.

9) Un livre publié en 2017 OU un livre publié en 1817 (j'ai adapté la question à l'année actuelle) : Des hommes sans femmes d'Haruki Murakami.

10) Un roman young adult OU un roman pour adulte : Young Adult.

11) Utiliser de beaux marque-pages OU utiliser le premier papier qui vous tombe sous la main en guise de marque-page : Je collectionne les beaux marque-pages mais j'ai plus tendance à utiliser ce qui me tombe sous la main quand il s'agit de livre que j'emporte.

12) Les romans réalistes OU les romans imaginaires : Plus jeune j'avais tendance à lire des romans réalistes, mais à présent je préfère les romans imaginaires.

13) Lire un roman avant l'adaptation cinématographique OU le lire après : Je préfère toujours lire le roman avant de voir le film. D'ailleurs si je vois le film avant le livre je ne le lis plus.

14) Lire un roman qu'on vous a conseillé OU lire une découverte personnelle : Les deux. Se faire conseiller un livre permet de lire des romans qu’on n’aurait peut-être jamais pensé à lire.

15) Lire un livre à la fois OU en lire plusieurs en même temps : Je lis toujours deux livres en même temps. Un poche pour les trajets jusqu'au travail et un livre grand format, ou belle édition pour la maison.

16) Lire des livres de votre pile à lire OU faire grandir sa PAL : Bien que j’aie tendance à acheter compulsivement des livres, je mets un point d'honneur à lire ceux de ma pal. J'aime avoir l'impression d'être dans une bibliothèque et de pouvoir choisir entre plusieurs ouvrages avant de me décider.

17) Les livres papiers OU les e-books : Livres papiers, mis à part sur Wattpad je ne lis pas en format électronique. Peut-être que pour cette fin d'année je demanderais une liseuse en cadeau mais je ne me suis pas encore décidé à sauter le pas.

18) Acheter un livre avec une belle couverture que vous ne connaissez pas OU un livre avec une couverture que vous n'aimez pas mais qu'on vous a conseillé : Ahah dur dilemme. J'ai tendance à acheter de beaux livres. Maintenant beaux livres dit beaucoup d'argent donc j'essaye de vraiment acheter de beaux livres qui me plaisent. Mais je ne pense pas que la couverture soit primordiale à la lecture d'un livre car c'est l'histoire qui compte. Et puis, on peut toujours recouvrir son livre. J'utilise beaucoup de couvre-livre en hiver ou quand il pleut afin de ne pas l'abimer.

19) Lire une série à la suite OU laisser plusieurs mois entre chaque tome : Cela dépend de mon engouement pour la série et de ma facilité à acheter les tomes suivant (argent, présence du livre en librairie).

20) Lire un livre que tout le monde a aimé et qui ne vous inspire pas OU lire un roman qui vous fait envie mais sur lequel la majorité des critiques ne sont pas enthousiastes : Je ne lis pas les critiques avant de lire un livre. Je m'explique, j'adore aller sur des blogs, chaînes booktube pour avoir des idées. Souvent je n'écoute pas les critiques et ce n'est qu'après avoir lu le livre que je lis ou écoute les critiques. De cette façon je peux comparer ma lecture. Savoir si certains sentiments sont partagés ou le contraire. Je n'aime pas me laisser influencer. Je préfère en revanche avoir d'autres avis après lecture.

 

PKJ le site

 

Posté par Colorofthebook à 11:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juin 2017

Une braise sous la cendre - Sabaa Tahir

51QYWeCqRVL




Sabaa Tahir
528 pages
Pocket Jeunesse (15 octobre 2015)
978-2266254342

Résumé :

"Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l'école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t'écraserai."

Autrefois l'Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l'empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d'écrire s'expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d'élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté... et sauver ceux qu'ils aiment.

Mon avis :

Voilà ma lecture imposée du mois de mai que j'ai commencé à la hâte le 28 en réalisant que la fin du mois approchait à grand pas.
Je m'explique tous les mois je tire un papier au hasard contenant le nom d'un livre qui dors dans ma pal, de cette façon cela me permet de vider ou de repenser à des livres bien trop longtemps oubliés. Ce concept je l'ai pris de chez Margaud Liseuse.

Bien que je sois assez vite rentrée dedans, je dois avouer qu'au début je n'accrochais que modérément. Il me manquait quelque chose. Je n'arrivais pas à m'accrocher aux personnages et je commençais à m'ennuyer. Mais très vite, ça a pris. Rythmé par le passage de chapitre entre Elias et de Laia, les deux protagonistes, l'histoire nous interpelle et dès que Laia rentre à Blackcliff le récit - pour ma part - démarre.
Ce livre quand il est sortit, tout le monde n'en disait que du bien. Du coup je l'ai laissé dormir un peu (dans ma PAL depuis bientôt un an) afin de n'avoir aucune idée préconçue et surtout j'en avais assez des dystopies après Hunger Games, Divergente et tout la vague, ... Mais après cette lecture je comprends mieux l'engouement pour ce roman.


Pour moi sa réelle force ce sont les personnages. Tous sont réellement bien décrits. Quand je prends le personnage de Laia je me rends compte que c'est typiquement un personnage qui évolue (vite) et qui montre dès le départ ses faiblesses. Comme une sorte d'anti-héros, l'autrice nous livre ici une jeune fille de 17 ans tout ce qu'il y a de plus normal qui se retrouve dans un endroit glauque et sans âme. Elle n'est pas incroyable, n'a pas de super pouvoir, ne chasse pas comme une déesse, elle est juste normale et va se retrouver dans une mission qui l'a dépasse et où elle devra se surpasser.
Quand à Elias, il est très intéressant car il permet une vision à l'intérieur du système même. Les remises en questions, le doute sur la légitimité.
D'ailleurs ses remises en questions et son caractère entre ce qu'il est réellement et ce qu'il devrait être sont de très beaux passages à lire.
Ce roman est de loin très adulte malgré son publique adolescent (certaines scènes d'ailleurs font douter sur la tranche d'âge adolescente) car il permet une remise en question d'un système établi. Ce que j'ai beaucoup aimé car cela le rend très actuel. 
Les conflits entre les Érudits et les Martiaux, leurs positions, cette violence et ce dévouement ponctue le roman et lui donne une lourdeur qui nous permet de bien mieux comprendre et nous attacher aux personnages.
Le seul personnage où j’émets un hic, c'est la commandante tellement méchante qu'on dirait une caricature. Du coup j'ai moyennement accroché à son personnage car à mes yeux elle n'amène rien. J'aurais préféré un peu plus de nuance afin de pouvoir jouer avec ce personnage.

Je dois également avouer que ce livre a réussi à me faire tirer quelques larmes car certains moments sont très prenant.
Car Sabaa Tahir n'a pas sa plume dans sa poche. Certains passages sont violents surtout quand on est attaché aux personnages. D'ailleurs lisant un livre "jeunesse" je ne m'attendais pas à tant de scènes difficiles. Ce qui permet de plus surprendre le lecteur.

Pour le cadre de l'histoire, certains détails sont très bien mis en place et permettent d'amener de la poésie, comme une langue inventée ou même le décor imaginé pour ce livre. Tout est très bien pensé, permettant le beau dans un monde si violent.

Pour ma part, c'est presque un coup de cœur, j'aimerais lire la saga au complet avant de lui attribuer la "mention". Mais toujours est-il que Sabaa Tahir réussit à merveille à nous emmener dans son univers et à nous accrocher à ses personnages.

Posté par Colorofthebook à 10:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mai 2017

Conversion - Katherine Howe (recyclage article)

 

 

CVT_Conversion_548

Katherine Howe
608 pages

Le Livre de Poche
Fantastique
978-2253132936

Résumé :

Qu'arrive-t-il aux élèves du prestigieux lycée St Joan ? Une adolescente est prise de convulsions puis d'autres présentent à sa suite d'étranges symptômes : perte de cheveux, paralysie, quintes de toux... La presse s'empare de l'affaire, la rumeur enfle jusqu'à la panique. Seule Colleen remarque un détail qui a échappé à tous : St Joan se trouve à l'emplacement du village de Salem où, trois siècles plus tôt, des jeunes filles ont été touchées par des troubles similaires…
Les époques se croisent, les drames se nouent : conséquences d’une pression scolaire excessive ? simulation ? sorcellerie ? Mettant en parallèle deux histoires inspirées de faits réels, l’auteur nous entraîne dans une enquête pleine de suspense, sur fond de paranormal.
 
Saisissant. Michel Abescat, Télérama.

Mon Avis :

L'autrice nous plonge ici dans une histoire qui se déroule à la fois dans le présent et dans le passé. Le présent se déroulant dans une école élitiste pour filles où tout à coup se produisent des évènements plus qu'étranges. 

En effet, plusieurs élèves déclenchent des symptômes d'une maladie inconnue. 

Le livre se divise en deux. Un chapitre sur deux (environ) se passant en 2012 et l'autre en 1706 en pleine période des sorcières des Salem. C'est ce qui m'a interpellé la quatrième de couverture donne envie et puis avouons que la couverture est magnifique. De plus, ne connaissant pas très bien l'univers des sorcières il était pour moi l'occasion rêvé d'approfondir le sujet.

Tout partais bien, il n'y avait aucune inquiétude à avoir sauf que :Déception

J'ai trouvé ce livre horriblement lent et vide. Il ne se passe pour ainsi dire rien. On a l'impressionn d'avoir le compte-rendu d'un journal télévisé. J'y cherchais les sorcières de Salem et je n'ai rien trouvé. Peu de clin d'oeil historique. Je voulais un livre qui me donne des frissons, du suspens, il ne m'aura apporté que de l'ennui.  Comme si l'autrice n'avait pas voulu assez allez en profondeur risquant de décevoir le lecteur et pour ma part c'est ce qu'il s'est produit.
J'ai toutefois aimé le personnage d'Anjali qui est peut-être le personnage le plus vivant de cette école.

Le fait de faire un chapitre sur deux à une époque différente n'est pas un choix judicieux car cela ralentit encore plus l'intirgue.

 Lecture 6 nov. 2015 - Recyclage Alexandra Book Fairy

Posté par Colorofthebook à 15:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]