J'attaque cette nouvelle rubrique, bien-être. A l'heure qu'il est je ne sais pas encore si je ne vais pas encore la diviser en plusieurs autres rubriques comme la cuisine, voyages, beauté, etc... Mais pour le moment je ne me projette pas. De plus si j'ai recommencé ce blog c’est pour être plus libre, faire des articles aux grès de mes humeurs. Donc voili voilou, si ce sont les livres qui vous intéressent cet article et cette rubrique ne vous plaira peut-être pas. 


Vous ne le savez pas, mais il y a cinq ans j'ai entrepris des études d'esthétiques avec une formation complémentaire en aromathérapie, slow cosmétique,... j'aimais bien mais je ne me voyais pas me lancer là-dedans directement. J'ai préféré chercher un travail plutôt que de me lancer en indépendant sans un plan, ni idées réellement définies (je suis trouillarde je sais). De plus travailler dans un salon d’esthétique ne me tentait guère étant donné que c’était loin de mes idées.

Mais cela ne m'a jamais enlevé de ma tête l'idée que le bio, la slow cosmétique, l’environnement était primordial. Pourtant je suis tombée dans le côté obscur ... l'achat compulsif. Cosmétiques à ne plus savoir qu'en faire, des centaines d'euros dépensés  et puis les vêtements, une fois par mois de nouveaux vêtements. La liste de mes dépenses était hallucinante. Par ce que bien sûr il y a également les livres. La plus grosse part de mon budget. Et ça j’avoue cela restera toujours mon pêché mignon.
Aujourd'hui j'ai un regret, tout cet argent gaspillé. 
Car oui, je ne gagne pas des fortunes et je me retrouvais souvent à court  à la fin du mois. 
Doucement j'ai commencé à m'intéresser à la terre, à ce que j'allais laisser à mes futurs enfants et puis je n'étais vraiment pas heureuse. J'étais devenue accroc à ce que le marketing voulait me vendre. Alors bien sûr je ne juge absolument pas et chacun peut mener la vie qu'il désire. Loin de moi, l'idée de penser que ce changement de voie meilleur qu’un autre. Mais il y a un fait, je n'étais pas heureuse. Il me venait sans arrêt l'envie de vouloir plus. De chercher à briller par le matériel et non pour ce qui était à mes yeux l'essentiel: préserver ce monde.

2



Okay c'est bien mais en application ?

Lorsque je gagnais juste de l'argent de poche ou que j'étais chez mes parents (ma maman étant très attentive au bio, éco, etc...) je ne prenais pas la peine d'y penser. J'étais dans le train. Je suivais mes parents. Mais une fois seule avec mon compagnon on s'est laissé envahir par les produits industriels et la facilité du moindre effort. Fini les produits DIY et mes syllabus d'aroma, livres de slow cosmétique ont finis à la cave.

J'ai donc décidé de reprendre tout à zéro. J'ai été reprendre mes livres, j'en ai acheté d'autres - comme le Zero Dechet de Bea Johnson- et je me suis mise à oser me tromper. Car c'est cela qui est important, ne pas avoir peur de faire des erreurs.

Mon premier pas dans une vie plus responsable a été de tendre vers une alimentation végétarienne, mais également de m'ouvrir au végétalisme (alors attention, je ne suis pas du tout végan mais j’aime le fait de pouvoir trouver des substituts à certain produits. Résultat j'ai acheté quelques livres sur le sujet, traîner sur des blogs et je me suis rendue compte que cela permettait de s'ouvrir l'esprit, de trouver d'autres techniques de cuisine et de savourer des mets succulents sans produits d'origine animal).
Si j'ai commencé par l'alimentation c'est parce qu'au mois de février 2017 je me suis abonnée à Netflix (et là vous allez me dire, où est le rapport - elle divague, cet article ne ressemble à rien, mais si, si vous allez voir) et je suis tombée sur le documentaire Cowspiracy et là,  révélation. J'ai continué à regarder les autres documentaires similaires : Fast, Sick and nearly dead mais aussi Food Matters. Du jour au lendemain mangé de la viande m'est devenue insupportable. J'ai également banni le lait (pas le fromage, ni le yaourt). Bref, sans difficultés je commençais à changer.

Par la suite le processus a très rapide je voulais en faire le plus possible et là je me suis planté en beauté, à vouloir trop faire trop vite, je ne comprenais plus rien et je ne me laissais pas le temps d'apprendre. Bien que je ne mange toujours pas de viande (ça me dégoutte) j'ai recommencé à claquer mon argent dans des entreprises pas très propres...

J'ai refait le point. Je n'étais de nouveau plus heureuse, à trop vouloir et par conséquent ne plus avoir d'argent à la fin du mois (encore une fois… je fais partie des gens qui tombent 20 fois avant de comprendre…). Je me suis demandé dans quoi partait tout cet argent. Et là surprise !  Impossible de me souvenir. Je ne voyais qu'une tonne de vêtements s'empiler dans ma garde-robe (qui au passage ont bien pollués les océans) et des cosmétiques et autres gadgets inutiles.

Ce n'était pas qu'une question d'argent mais de savoir quel pouvoir j'avais en tant que consommateur. Très vite je me suis rendue compte (bon à 25 ans tout de même, mais mieux vaut tard que jamais ... non ?) que consommer c'était voter. Qu'en allant vers un mode de vie plus éthique, je votais éthique. Je disais non à ce que les marques et certaines entreprises attendaient de moi.
Je me suis sentie plus libre.


J'ai commencé à réapprendre à cuisiner avec des légumes et fruits bio, à acheter en vrac, à cuisiner plus varier. Bon bien sûr j'achète encore certaines choses non bio et autres surtout que mon compagnon n'est pas à 100% dans la même voix que moi et son coca est sacré.
Je me suis autorisé à ne pas aller vite, à ne pas être parfaite. A faire le mieux et pas le plus. Et ça marche ! J'apprends et je ris de mes erreurs, je suis fière de m'occuper de mes plantes, de faire de mon mieux même si parfois je sens qu'elles sont au point de passer l'arme à gauche, dans ce cas-là je m'informe et je rectifie. Je n'ai plus peur de cramer un plat ou que ma recette n'ai pas du tout le goût escompté.

65655+9

1

 

Alors je ne suis qu'au début, mais pour le moment je me sens vivante, je réapprends à sortir à la recherche de bon produits, je prends le temps de faire moi-même certaines choses. Je profite de la vie en étant plus lente et ça je ne l'aurais jamais cru.

Mais dans cette histoire un blog / chaîne YouTube m'a beaucoup aidé à me reconnecter il s'agit de Friendly Beauty qui est une bulle d'oxygène et de conseils que je vous recommande vivement.

https://www.youtube.com/c/FriendlyBeauty
http://friendly-beauty.com/

copy-Friendly-beauty-logo

 

Sur ce, soyez simplement heureux et prenez le temps de profiter de votre vie !

Je reviendrais sur les photos que j'ai posté dans un autre article.