_chanson_douce____pourquoi_faut_il_absolument_lire_leila_slimani___5213

Leïla Slimani
240 pages
Gallimard
18 août 2016

 

Résumé 

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame. A travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

Mon Avis 

Pour commencer, il s'agit du premier "prix Goncourt" que je lis, pour une fois le gagnant me plaisait, l'histoire avait quelque chose de fascinant et j'avais hâte de le commencer. Aussitôt acheté, aussitôt lu et à bien y réfléchir il m'a laissé un drôle de goût.
Dès le départ, l'auteur nous mets dans le ton, on sait directement ce qu'il va se passer et c'est dans cette atmosphère tendue que le livre commence. De là l'intrigue va se fonder sur la psychologie des personnages bien plus que sur l'histoire.
Tous les membres y passent, les parents, les enfants, la nounou, les personnages gravitant autour de cette famille. Une question nous brûle les lèvres, pourquoi, on veut savoir et la maîtrise de l'auteur nous happe, envoûté par le roman, on ne s'arrête plus de lire afin de savoir.
Balancer entre moments malsains et moment de calme, entre interrogation et gênes on attend. Et là est peut-être ma déception, attendre. Car en refermant ce livre un goût de trop peu m'est resté. J'avais comme l'impression d'avoir trop attendu de ce livre dès le départ et que l'auteur m'a mis un grand stop.

Alors bien sûr le livre est magnifiquement écrit, mais les personnages ne sont pas attachants, ni les parents, surtout le père que je trouve très absent et peu aboutit. Evidemment le personnage principal est Louise, la nounou et sa psychologie complexe est très bien retranscrite mais je n'ai pas ressentis ce basculement, cette montée d'angoisse. Et quand on se dit que la mère Myriam a du mal avec cette nounou vient alors l'idée d'incohérence. Pourquoi l'a-t-elle gardé ?

En conclusion ce n'est pas une déception et je découvre en Leila Slimani une très jolie plume mais un goût de trop peu.